Comment assurer son auto en étant jeune conducteur ou conducteur malussé ?

Vendre une voiture c'est facile. Petites annonces gratuites de véhicules d'occasion géo-localisées avec photos.

Comment assurer son auto en étant jeune conducteur ou conducteur malussé ?

16 novembre 2017 Actualités diverses 0

Les jeunes conducteurs qui provoquent des accidents peuvent avoir beaucoup de mal à trouver des assureurs offrant des garanties satisfaisantes. De fait, nombreux sont les assureurs qui refusent de reconduire les contrats de ce type de conducteurs. Et pour ceux qui font l’exception parmi les sociétés d’assurance, les tarifs proposés sont bien souvent hors normes. Quelles alternatives s’offrent aux jeunes conducteurs ou aux conducteurs malussés pour leur assurance auto ?

Assurance auto malussé

Les options disponibles pour les jeunes conducteurs (ou conducteurs malussés)

La prime additionnelle que réclament les assurances pour garantir le risque supplémentaire lié au jeune conducteur s’additionne au malus pour rendre la réassurance très difficile pour les jeunes conducteurs. Deux solutions se présentent dans ces circonstances :

  • Les jeunes conducteurs (ou les conducteurs malussés) peuvent s’adresser au Bureau Central de Tarification pour une aide. Le BCT possède les prérogatives requises pour obliger un assureur donné à couvrir le jeune assureur au tiers. Il faut noter que ce recours parfaitement légal peut prendre beaucoup temps. En plus, le contrat obtenu ne couvre le conducteur que sur une année, et les garanties relatives sont minimales.
  • Il est aussi possible pour le conducteur de se tourner vers un assureur auto spécialisé qui propose des garanties adaptées à ce type de profils. Certaines sociétés de courtiers en assurance offrent dans ce domaine des prestations très qualitatives et permettent aux conducteurs de trouver sans aucun mal une assurance auto en ligne immédiate qui convient à leurs besoins.

La recommandation aux jeunes conducteurs reste de faire preuve d’une prudence totale en conduite. On note que le malus cumulé pour les jeunes conducteurs malussés est réduit de 5% pour chaque année sans sinistre responsable. Il est même possible de récupérer un bonus à condition de faire deux années sans aucun accident. Bien sûr, même en cas d’accrochage ou d’accidents en tout genre, certaines attitudes peuvent aider à limiter le montant de la prime d’assurance auto et réduire le montant de la facture (ne pas commettre le délit de prendre la fuite, par exemple).

De la même façon, un sinistre auto non déclaré peut valoir au jeune conducteur une résiliation de son contrat. Il faut aussi de toute évidence éviter toute action ou omission qui pourrait rendre le conducteur coupable de mauvaise foi, et qui entraînerait la résiliation de son contrat (omettre de mentionner des conducteurs occasionnels, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *