L’actualité F1 hebdomadaire

Vendre une voiture c'est facile. Petites annonces gratuites de véhicules d'occasion géo-localisées avec photos.

L’actualité F1 hebdomadaire

28 avril 2012 Actualités diverses 0
Ferrari-F2012

Ferrari-F2012

La Formule 1 se prépare à son introduction en bourse

Alors qu’en plus des banques UBS et Goldman Sachs, les établissements Morgan Stanley, Banco Santander, DBS (société Singapour) et CIMB (Malaisie) s’occuperont de la prochaine introduction en bourse qui se basera selon les estimations à 2 milliards d’euros pour 20%.
Le nom du prochain président de la Formule 1 serait l’autrichien Peter Brabeck. Connu pour être le président de Nestlé et présent dans le conseil d’administration de la holding de tête de l’empire commerciale de la Formule 1, Delta Topco depuis 2006.

Ferrari à la recherche d’une seconde

Les débuts difficiles de la F2012, incite la Scuderia Ferrari a travaillée sur une version « B » de sa monoplace qui devrait débuter en course dès le GP d’Espagne. Toutefois, il semblerait que certaines de ses évolutions aient pris du retard.
Le nez avant ne changera pas, toutefois, le design des pontons évoluera, avec de nouveaux radiateurs. La F2012 B aura un nouvel extracteur, une distribution de poids différents et probablement une modification de la suspension arrière. Par contre, il n’est pas indiqué qu’elle disposera d’échappement aérodynamique, ni de F-Duct, similaire à Mercedes GP.

Genii Capital et Lotus

La rumeur est de plus en plus insistante, mais l’actionnaire principal du constructeur malaisien Proton, propriétaire de Lotus Group, DRB-Hicom a confirmé qu’il allait investir dans le petit constructeur anglais.
Toutefois, la piste Genii Capital est clairement favorite. Le fond d’investissement luxembourgeois, déjà propriétaire de l’équipe Lotus F1 Team, devrait injecter environ 200 millions d’euros dans Lotus et prendre le contrôle de la marque anglaise dans les prochains mois, selon plusieurs sources.

Volkswagen qui entretien le suspens pour son programme F1

Le responsable de la filiale sport automobile de Volkswagen, mais aussi de Bentley et Bugatti, Wolfgang Dürheimer, a indiqué qu’il aime l’idée d’une de ses marques en Formule 1 à l’avenir.
L’allemand précise que la discipline se dirige vers l’Asie et l’Europe et que ce sont des marchés importants pour le groupe allemand. L’hésitation est de taille pour l’instant entre les marques Audi et Porsche, avec pourquoi pas Lamborghini comme alternative. Il semblerait que le groupe allemand dispose de plusieurs plans pour venir en Formule 1.

Actualité automobile

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *